Coïnfection VIH + VHB ou VHC

La transplantation hépatique est virologiquement sûre  Abonné

Publié le 17/12/2008
1276111458F_600x_21738_IMG_5805_1230005395250.jpg

1276111458F_600x_21738_IMG_5805_1230005395250.jpg
Crédit photo : BURGER/PHANIE

LES HÉPATOLOGUES de l’hôpital Paul-Brousse ont réuni une cohorte de 15 patients coïnfectés VIH-VHB et 65 patients coïnfectés VIH-VHC. Si, dans les deux cas, le prérequis reste un très bon contrôle de la réplication du VIH, les problèmes posés par ces transplantations sont distincts.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte