La cirrhose alcoolique reste la première indication de greffe en France  Abonné

Publié le 29/09/2014

Tout comme la surveillance des greffés fait partie des grands enjeux d’aujourd’hui, l’accès à la greffe de foie doit se faire partout en France, où que l’on habite sur le territoire. Cela demande donc aux hépatogastro-entérologues, une bonne connaissance des indications de la greffe hépatique. « Au moindre doute, il ne faut pas hésiter à envoyer son malade dans un centre de greffe, pour avis. C’est d’autant plus important qu’il existe désormais la possibilité de greffer rapidement un malade très grave » souligne le Pr Dumortier.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte