Hépatite chronique c génotype 1a et 1b

Guérison virale sans interféron chez près de 82% des patients atteints  Abonné

Publié le 16/05/2012

LES TRITHÉRAPIES associant un inhibiteur de protéase (télaprevir ou boceprevir) au traitement classique de l’hépatite C chronique (peg-interferon et ribavirine) permettent d’obtenir un taux de guérison d’environ 70 % chez les malades infectés par le VHC de génotype 1 naïfs de traitement ; elles ont fait la preuve de leur efficacité (études REALIZE et RESPOND2) chez le malades de génotype 1 en échec thérapeutique .et permettent une réduction de la durée du traitement de 48 à 24 semaines.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte