En cas d'hépatite chronique B ou C

Du nouveau pour l'aspirine en prévention du cancer du foie  Abonné

Par
Publié le 27/03/2020
Une large cohorte suédoise de patients atteints d'hépatite chronique B ou C montre que les sujets prenant de l'aspirine à faible dose développaient moins de cancer hépatocellulaire, et ce sans davantage d'hémorragies digestives.
Une piste de prévention du cancer hépatocellulaire

Une piste de prévention du cancer hépatocellulaire
Crédit photo : Phanie

L'aspirine est-elle bénéfique en prévention des cancers ? L'idée circule depuis près de deux décennies sans avoir été retenue en pratique. Une étude de cohorte suédoise de plus de 50 000 personnes, soutenue par les Instituts nationaux américains, the National Institutes of Health (NIH) et l'Association américaine pour l'étude des maladies du foie (AASLD), relance l'aspirine à faible dose (≤ 160 mg/jour) en prévention du cancer hépatocellualire (CHC) chez les sujets à haut risque.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte