Un essai prometteur dans la maladie cœliaque

Des nanoparticules restaurent l'immunotolérance au gluten  Abonné

Par
Dr Véronique Nguyen -
Publié le 05/11/2019

Une étude de phase 2, chez des patients atteints de maladie cœliaque, a mesuré la capacité d'une injection de nanoparticules remplies d'allergène à induire une immunotolérance au gluten. 90 % des patients traités ont montré une baisse de la réponse immune inflammatoire après test de provocation au gluten.

La capsule cache l’allergène dans une enveloppe que le système immunitaire perçoit comme inoffensive

La capsule cache l’allergène dans une enveloppe que le système immunitaire perçoit comme inoffensive
Crédit photo : Phanie

« À notre connaissance, notre essai clinique démontre pour la première fois qu'il est possible d’induire, de façon non-autologue, une tolérance immunitaire à un antigène spécifique dans une maladie auto-immune », souligne le Dr Ciaran P. Kelly, professeur de médecine à la Harvard Medical School et directeur du centre cœliaque au Beth Israël Deaconess medical center de Boston. Les résultats de cette étude de faisabilité (phase 2) ont été présentés par le Dr Kelly, au congrès européen de gastroentérologie à Barcelone (1). 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte