Des atteintes rhumatologiques variées  Abonné

Publié le 29/09/2014

On distingue trois groupes de manifestations ostéo-articulaires au cours des MICI

Celles de type auto-immun, pouvant ou non être liées à l’activité de la maladie et précédant parfois les manifestations intestinales. Les spondylarthropathies (SA) séronégatives peuvent être périphériques, de type 1 ou 2 d’Oxford, ou axiales (spondylarthrite ou sacro-iliite isolée). Les autres manifestations, comme l’enthésite isolée ou le syndrome de Sapho sont plus rares.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte