Une production endogène d'éthanol

Comment des bactéries du microbiote favorisent la stéatose hépatique non alcoolique

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 26/09/2019

Selon une étude chinoise, des souches de la bactérie Klebsiella pneumoniae ont un rôle dans le développement de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD) en raison de la production endogène d'éthanol.

Les bactéries Klebsiella pneumoniae produisent des quantités élevées d'alcool en réponse à une alimentation sucrée

Les bactéries Klebsiella pneumoniae produisent des quantités élevées d'alcool en réponse à une alimentation sucrée
Crédit photo : Phanie

Les causes de la stéatose hépatique non alcoolique (ou NAFLD pour Non-Alcoholic Fatty Liver Disease) sont multiples et les mécanismes demeurent mal connus. Des chercheurs chinois apportent un nouvel éclairage dans une étude parue dans « Cell Metabolism » (1) : ils ont identifié chez l'homme des souches de bactéries Klebsiella pneumoniae qui produisent des quantités élevées d'alcool à partir d'une alimentation riche en sucres.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?