Le cri d’alarme de l’académie de chirurgie

Après une chirurgie bariatrique, le suivi des patients est insuffisant

Publié le 16/03/2015
- Mis à jour le 12/07/2019
1426471911594618_IMG_149931_HR.jpg

1426471911594618_IMG_149931_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Pour les experts réunis par l’Académie de chirurgie autour du thème de la chirurgie bariatrique, il est urgent de structurer le suivi à long terme des patients après ce type d’intervention. Plus de 40 000 opérations, dont 57 % de gastrectomies longitudinales, ont été réalisées en France en 2014, soit cinq fois plus qu’il y a cinq ans. « Au rythme actuel, on atteindra les 500 000 patients opérés dans cinq ans, soit 1 % de la population Française », note le Pr François Pattou, chef du service de chirurgie générale du CHRU de Nice.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?