Dysfonction érectile

Une carence de dépistage  Abonné

Publié le 12/06/2014
1406284669527364_IMG_131007_HR.jpg

1406284669527364_IMG_131007_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

L’étude ENTRED, étude nationale française (8 926 patients diabétiques adultes) a encore un certain nombre de données non publiées et pourtant fort instructives. Ici l’objectif était d’étudier la prévalence de la Dysfonction érectile (DE), ses facteurs associés et sa prise en charge, sur un échantillon représentatif de patients diabétiques et de décrire la vie sexuelle des hommes comme des femmes diabétiques. La DE a été évaluée par le questionnaire IIEF-5 sur 744 patients diabétiques : 648 type 2 (DT2), 78 type 1 (DT1). Sa prévalence était de 73 % chez les DT2 et de 53 % chez les DT1.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte