Un risque accru de FPI  Abonné

Par
Publié le 05/11/2018

La fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) est la plus fréquente des pneumopathies interstitielles. Caractérisée par la présence de tissu cicatriciel au niveau pulmonaire, elle se définit sur des images compatibles au scanner après exclusion des autres causes de fibrose pulmonaire. Son pronostic est sombre, de trois à cinq ans de survie après le diagnostic, d’autant qu’elle s’associe à de nombreuses comorbidités, dont le cancer du poumon et les pathologies coronariennes.


Source : Le Quotidien du médecin: 9699