Feu vert pour la télésurveillance

Plusieurs projets dans les starting-blocks pour la prise en charge du diabète  Abonné

Par
Publié le 18/12/2017
pancréas artificiel

pancréas artificiel
Crédit photo : DR

Les programmes de télésurveillance du diabète vont désormais pouvoir compter sur un financement de l’Assurance-maladie. Leur principe est simple : la télésurveillance devrait permettre à un professionnel de santé incluant ou suivant un patient, d'interpréter à distance des données nécessaires à son suivi médical et, le cas échéant, de prendre des décisions relatives à sa prise en charge, luttant ainsi contre l’inobservance et l’inertie thérapeutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte