Urticaire chronique

Plus des trois quarts des patients contrôlés par les antihistaminiques  Abonné

Publié le 07/03/2016
Les AH1 sont prescrits en première intention

Les AH1 sont prescrits en première intention
Crédit photo : PHANIE

La classification de l’urticaire chronique (UC) sépare l’UC idiopathique ou spontanée (95 % des cas) des UC physiques ou inductibles, survenant uniquement après un stimulus physique (froid, soleil, pression, dermographisme, stimulus cholinergique, etc.). « Sans nous opposer à cette séparation, nous la considérons cependant comme un peu arbitraire, il existe par exemple de nombreux cas d’UC spontanées avec un dermographisme », explique la Pr Delphine Staumont-Sallé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte