Leishmaniose : de nouveaux mécanismes de résistance élucidés  Abonné

Publié le 17/05/2013
1368716481433298_IMG_105180_HR.jpg

1368716481433298_IMG_105180_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Ils sont au nombre de trois. Dectine-1, Mannose et DC-SIGN, ces trois récepteurs de la famille des lectines de type C à la surface des macrophages, viennent d’être incriminés dans des mécanismes moléculaires de résistance à la leishmaniose viscérale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte