Une étude de population menée en France

Le mélanome des patients les plus âgés peut être mieux traité  Abonné

Publié le 02/09/2013
1378107605450348_IMG_109716_HR.jpg

1378107605450348_IMG_109716_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

1378107607450352_IMG_109720_HR.jpg

1378107607450352_IMG_109720_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

LES INCIDENCES du mélanome et la mortalité associée ont été en croissance constante au cours des 25 dernières années dans les pays développés. Une légère décroissance a récemment été observée chez les jeunes, mais pas dans la population âgée. Avec l’augmentation de la longévité, les incidences les plus élevées sont enregistrées chez les personnes âgées et en particulier chez les hommes les plus vieux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte