Rupture de stock d’Extencilline annoncée

La France en passe d’être désarmée en 2014 face à la syphilis  Abonné

Publié le 16/12/2013
1387159935483517_IMG_118910_HR.jpg

1387159935483517_IMG_118910_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

EST-ON EN TRAIN de revenir plus d’un demi-siècle en arrière dans le traitement de la syphilis, avant la découverte de la pénicilline retard ? Avec la rupture de stock d’extencilline annoncée pour début 2014, les choses s’annoncent mal en l’absence d’alternative réelle. « L’Association française de dermatologie a déjà tiré la sonnette d’alarme, s’inquiète le Pr Michel Janier, dermatologue vénérologue à l’hôpital Saint-Louis (Paris). Des difficultés nous ont déjà été signalées dès le début de l’automne dans plusieurs villes, notamment en Bretagne ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte