La fragilité de la peau du sujet âgé  Abonné

Publié le 14/02/2013

AVEC L’ÂGE, la peau se modifie. Les tissus élastique et collagène disparaissent peu à peu du derme, la peau est extrêmement fine. L’épiderme se renouvelle moins vite, devient plus sec et plus kératosique, ce qui est une source de démangeaisons et de cassures ou fissures.

La fragilité capillaire se traduit par l’apparition de plaques maculeuses violacées sur les zones traumatisées comme le dos des mains, les avant bras et les poignets : le purpura de Bateman.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte