Après les alertes Diane 35 et l’isotrétinoïne

Des recommandations réactualisées pour le traitement de l’acné

Publié le 22/10/2015
- Mis à jour le 22/10/2015
Un algorithme destiné aux dermatologues et aux généralistes

Un algorithme destiné aux dermatologues et aux généralistes

Les nouvelles recommandations de la SFD viennent actualiser celles de 2007, et font suite aux nombreuses alertes sanitaires de ces dernières années – risques thromboemboliques associés à la pilule de 3e génération Diane 35, risques psychiatriques associés à l’isotrétinoïne, restriction de la prescription d’antibiotiques – « qui ont fini par rendre difficile de savoir quels traitements privilégier et dans quels cas », explique le Dr Laurence Le Cleach, dermatologue à l’hôpital Henri-Mondor, qui a participé à la mise en œuvre des recommandations.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?