Covid-19 : les dermatologues appellent à la vigilance sur les acrosyndromes et érythèmes faciaux

Par
Guillaume Mollaret -
Publié le 06/04/2020

Crédit photo : PHANIE

Une multiplication d’aspects d'engelures observées chez les médecins généralistes et les dermatologues incite ces derniers à mettre en lien ces acrosyndromes douloureux avec l'épidémie de Covid-19.

« C’est notamment le fait que les cas observés concernent des adolescents et des adultes jeunes qui nous alerte », explique le Dr Luc Sulimovic, dermatologue en libéral et président du syndicat national des dermatologues-vénérologues. À cette heure, certains cas de Covid-19 ont été confirmés par test PCR. « Au vu du nombre important de ce type de lésion en ce moment, il est certain que l’on doit évoquer le Covid dans ce cas particulier », argumente le médecin qui précise que « des patients sont asymptomatiques tandis que d’autres présentent des signes pulmonaires faibles. »

Sur le groupe WhatsApp lancé par ce syndicat et comptant 400 membres, les observations se multiplient. « Environ 70 cas nous ont été rapportés ici ainsi que sur des forums de généralistes. Nous avons donc créé un second groupe en charge de colliger l'ensemble », poursuit le Dr Sulimovic.

Ainsi, pour le syndicat des dermatologues-vénérologues, il convient, dans le doute, « d’avertir nos confrères et les patients, non pas de la gravité de cette vascularite, mais de la contagiosité potentielle du patient si cet acrosyndrome se révélait un symptôme du Covid-19. »

Érythème du visage

« Nous avons lancé lundi 30 mars un appel à cas sur des manifestations cutanées associées à l’infection Covid-19 », avance pour sa part la Pr Marie Beylot-Barry, PUPH au CHU de Bordeaux et présidente de la Société Française de Dermatologie. « À la base, ce sont quatre observations d’érythème, sur le visage de patients, constatés à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil qui nous ont alertés. Puis, des observations à type d’engelures nous ont également été rapportées. Il est important de bien documenter les cas en les testant s’il y a des signes associés respiratoires, afin de pouvoir y revenir lorsque la sérologie Covid-19 sera disponible. En effet, si certaines engelures peuvent être associées avec le Covid-19, d’autres peuvent aussi n’avoir aucun lien », prévient cette dermatologue.

À ce jour, la littérature internationale ne fait pas état de l’acrosyndrome comme un symptôme du Covid-19. « Deux articles chinois et Taiwanais font état d’urticaire et d’acro-ischémie. Et en Italie, un autre papier, parle d’éruptions généralisées et d’urticaire », signale la Pr Beylot-Barry.

Selon le Pr Jean-Michel Constantin, chef de service de réanimation à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (AP-HP), interrogé par « Le Quotidien », la piste d’un lien entre ces aspects d’engelures et l’état de ses patients est « cohérent avec les troubles de la coagulation que l’on rencontre dans le Covid. »

Guillaume Mollaret

Source : lequotidiendumedecin.fr