Scoliose idiopathique de l’enfant à l’adulte

Une prise en charge sur toute la vie  Abonné

Publié le 10/11/2014
Figure 2. Patiente de 60 ans. Antécédents lombalgiques. Aggravation sur les 2 dernières années...

Figure 2. Patiente de 60 ans. Antécédents lombalgiques. Aggravation sur les 2 dernières années...
Crédit photo : DR

Figure 4. Périmètre de marche illimité sans canne.

Figure 4. Périmètre de marche illimité sans canne.
Crédit photo : DR

Figure 3. Décompression et correction par ostéotomie vertébrale transpédiculaire asymétrique de...

Figure 3. Décompression et correction par ostéotomie vertébrale transpédiculaire asymétrique de...
Crédit photo : DR

Figure 1. Jeune fille de 15 ans présentant une scoliose de 35 degrés lobaire malgré le port d’un...

Figure 1. Jeune fille de 15 ans présentant une scoliose de 35 degrés lobaire malgré le port d’un...
Crédit photo : DR

Les travaux importants réalisés pour mettre au jour l’étiologie de la scoliose se sont avérés décevants. La conjonction de facteurs génétiques, neurohormonaux, vestibulaires, est évoquée régulièrement, sans pouvoir trancher fermement sur un primum movens. Ces recherches ont eu le mérite néanmoins d’écarter définitivement les facteurs mécaniques comme générateurs, ou aggravant une scoliose.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte