Pertes de substances osseuses

Une membrane qui change tout  Abonné

Publié le 12/11/2012
1357228710381354_IMG_91759_HR.jpg

1357228710381354_IMG_91759_HR.jpg

1357228709381353_IMG_91758_HR.jpg

1357228709381353_IMG_91758_HR.jpg

1357228711381355_IMG_91760_HR.jpg

1357228711381355_IMG_91760_HR.jpg

LA TECHNIQUE de la membrane induite, imaginée et popularisée par Alain-Charles Masquelet et l’équipe de Bobigny, constitue une véritable révolution dans la chirurgie de reconstruction des défects osseux où seules les allogreffes et/ou les greffes vascularisées étaient possibles. Cette technique permet une reconstruction osseuse sans microchirurgie, en urgence ou à froid, en milieu septique ou en cas de défect osseux massif (jusqu’à 30 cm), au membre inférieur comme au membre thoracique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte