Prothèses fémoropatellaires

Une expérience à développer  Abonné

Publié le 12/11/2013
1385725947466077_IMG_113958_HR.jpg

1385725947466077_IMG_113958_HR.jpg

1385725949466079_IMG_113960_HR.jpg

1385725949466079_IMG_113960_HR.jpg

1385725948466078_IMG_113959_HR.jpg

1385725948466078_IMG_113959_HR.jpg

L’ARTHROSE du genou, ou gonarthrose, touche parfois de façon prédominante la composante fémoropatellaire de cette articulation tricompartimentale. Le patient semble ne souffrir que de ces surfaces articulaires (intégrées à l’appareil extenseur du genou), alors que les compartiments fémorotibiaux, aussi bien médial que latéraux, paraissent encore fonctionnels et peu lésés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte