La consolidation osseuse

Une biologie incomplètement domptée  Abonné

Publié le 07/11/2011
1320632258286245_IMG_68887_HR.jpg

1320632258286245_IMG_68887_HR.jpg
Crédit photo : DR

1320632260286246_IMG_68888_HR.jpg

1320632260286246_IMG_68888_HR.jpg
Crédit photo : DR

La consolidation osseuse est un processus biologique qui fascine la recherche. Elle obéit à des phénomènes physiologiques complexes, susceptibles d’échouer pour de multiples raisons, conduisant finalement à un retard ou à une absence de consolidation. Les taux de pseudarthrose sont de l’ordre de 5 à 10 % et jusqu’à 30 % en cas de fracture ouverte. Les techniques modernes d’ostéosynthèse et la prise en charge rapide des patients en diminuent la fréquence, cependant le problème reste préoccupant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte