Fractures du fémur proximal

Une approche gériatrique globalisée  Abonné

Publié le 09/11/2015
Fracture cervicale Garden 2

Fracture cervicale Garden 2

Fracture Garden 1

Fracture Garden 1

Synthèse par clou type gamma d’une fracture pertrochantérienne

Synthèse par clou type gamma d’une fracture pertrochantérienne

Fracture cervicale Garden 4

Fracture cervicale Garden 4

Fracture pertrochantérienne

Fracture pertrochantérienne

Traitement par prothèse d’une fracture per trochantérienne

Traitement par prothèse d’une fracture per trochantérienne

Synthèse par vis plaque d’une fracture pertrochantérienne

Synthèse par vis plaque d’une fracture pertrochantérienne

La fracture de l’extrémité supérieure du fémur reste un événement majeur dans la vie de la personne âgées, avec surmortalité importante et perte d’autonomie.

C’est la fracture la plus fréquente à cet âge et son incidence augmente dans les pays industrialisés. L’enjeu de santé publique est important compte tenu de l’allongement de l’espérance de vie (+ 22 ans depuis 1946). Les plus de 65 ans représentent désormais plus 18 % de la population française (1/4 en 2025).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte