Fractures pathologiques chez l’enfant

Une approche diagnostique et thérapeutique formatée

- Publié le 09/11/2015
- Mis à jour le 09/11/2015
Figure 2. Fracture pathologique de la phalange proximale du troisème doigt (lésion fibreuse)

Figure 2. Fracture pathologique de la phalange proximale du troisème doigt (lésion fibreuse)
Crédit photo : Pr. Federico Canavese

Figure 1. Fracture pathologique du fémur (kyste osseux simple)

Figure 1. Fracture pathologique du fémur (kyste osseux simple)
Crédit photo : Pr. Federico Canavese

Figure 3. Fracture pathologique à la jonction plaque-os chez un enfant avec paralysie cérébrale ...

Figure 3. Fracture pathologique à la jonction plaque-os chez un enfant avec paralysie cérébrale ...
Crédit photo : Pr. Federico Canavese

Une fracture pathologique survient sur un tissu osseux pathologique aux propriétés biomécaniques et biologiques diminuées ou altérées, elle est généralement causée par un traumatisme mineur n’entraînant habituellement pas ce type de fracture. Sa découverte est inquiétante car elle est le premier signe d’une pathologie sous-jacente, focale ou systémique, bénigne ou maligne. Il faut étudier minutieusement chaque radiographie de fracture.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?