Une promesse pour la chirurgie vasculaire

Un tube d’élastomère se transforme en artère pulsatile compliante  Abonné

Publié le 26/06/2012

LE CHALLENGe était d’obtenir un greffon capable de dégradation et remodelage rapides, c’est- à-dire en moins de trois mois, et ayant les propriétés mécanistiques et l’élasticité nécessaires et suffisantes pour résister à la pression artérielle immédiate qui s’exerce après implantation. Une perspective relativement nouvelle dans les techniques vasculaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte