Fracture du pilon tibial 

Un traitement toujours délicat  Abonné

Publié le 12/11/2013
1385726090463224_IMG_113279_HR.jpg

1385726090463224_IMG_113279_HR.jpg

1385726089463223_IMG_113278_HR.jpg

1385726089463223_IMG_113278_HR.jpg

1385726091463225_IMG_113280_HR.jpg

1385726091463225_IMG_113280_HR.jpg

1385726092463676_IMG_113407_HR.jpg

1385726092463676_IMG_113407_HR.jpg

LES FRACTURES du pilon tibial désignent une fracture articulaire de l’extrémité distale du tibia avec une rupture complète de la continuité épiphysodiaphysaire. Elles sont ainsi différentes des fractures distales de jambe extra-articulaires et des fractures bimalléolaires articulaires. Mais elles conservent une continuité partielle avec la diaphyse. Ces fractures particulières sont le résultat d’une compression axiale associée à des forces vulnérantes d’angulation variable selon la direction des traumatismes et la position du pied au moment de l’impact.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte