Un pronostic très péjoratif en cas de traitement médical  Abonné

Publié le 07/05/2015

Peu d’études portent sur le traitement médical du RA. La série analysée à l’hôpital Bichat est à cet égard intéressante. Les données colligées concernent tous les patients à haut risque (définis par la heart team) hospitalisés entre octobre 2006 et décembre 2010. Sur les 483 patients inclus, 102 ont été opérés, 258 ont eu une implantation valvulaire percutanée et 123 un traitement médical. Ces derniers étaient âgés en moyenne de 83 ans et avaient plus de comorbidités (insuffisance rénale, score de risque plus élevé…).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte