Chez deux suédoises

Premières greffes d’utérus de mère à fille  Abonné

Publié le 20/09/2012

LES GREFFES ont été réalisées en vue de permettre aux jeunes femmes d’avoir des enfants. La parenté entre la receveuse et la donneuse devrait permettre de limiter le risque de rejet du greffon. Selon le communiqué de l’université de Göteborg, l’une des femmes présentait une agénésie utérine, l’autre a eu une hystérectomie pour cancer du col de l’utérus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte