Troubles de la statique pelvienne et incontinence

Pour une prise en charge multidisciplinaire  Abonné

Publié le 12/05/2011
1305280008251929_IMG_60225_HR.jpg

1305280008251929_IMG_60225_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

PRENDRE EN CHARGE l’incontinence urinaire de la femme ne se limite pas à la « petite » incontinence d’effort traitée par mise en place d’une bandelette sous-urétrale. S’agit-il d’une incontinence d’effort par insuffisance sphinctérienne ou par hypermobilité cervico-urétrale prédominante ? Comment se déroule la vidange vésicale ? Une bandelette est-elle vraiment la meilleure solution ? Quelle bandelette ? Pourquoi pas un agent comblant, des ballons périurétraux ou même un sphincter artificiel ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte