Physiopathologie  Abonné

Publié le 10/11/2014

Les fractures du rachis thoracolombaire (TL) peuvent endommager la moelle épinière thoracique, le cône terminal et/ou les racines nerveuses.

La cyphose traumatique avec recul du mur postérieur ou la luxation du rachis peut occasionner quatre types lésionnels différents, qui résultent de l’impact initial et du déplacement, provoquant des déchirures neuronales et vasculaires :

– la commotion médullaire, qui récupère en quelques heures ;

– la compression médullaire, responsable d’une ischémie médullaire persistante ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte