Si le prolapsus récidive, les réinterventions restent rares

Les succès mitigés de la promontofixation à long terme  Abonné

Publié le 16/05/2013
1368666835432529_IMG_104989_HR.jpg

1368666835432529_IMG_104989_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

QUEL CRÉDIT FAUT-IL réellement accorder au traitement chirurgical du prolapsus ? Pour la première fois, une étude randomisée double aveugle, l’étude CARE ayant inclus 215 participantes âgées en moyenne de 61 ans, répond à la question sur le long terme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte