Délais allongés pour la transplantation rénale en France

Les donneurs vivants et à cœur arrété pour pallier les manques  Abonné

Publié le 25/03/2013

LES PATIENTS susceptibles de bénéficier d’une transplantation rénale dont de plus en plus nombreux : l’incidence de l’insuffisance rénale terminale (IRT) a augmenté et on élargit les indications à des personnes de plus en plus âgées, la greffe améliorant l’espérance et la qualité de vie des IRT quels que soient l’âge et les comorbidités.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte