« L'écriture a eu une vertu thérapeutique », Philippe Lançon, écrivain et journaliste  Abonné

Par
Publié le 12/11/2018

« Quand j’étais dans le service de chirurgie maxillo-faciale de la Pitié Salpêtrière et que j’écrivais mes chroniques pour Charlie Hebdo, l’écriture a eu une vertu thérapeutique. Mes chroniques me redonnaient un visage par l’écrit. C’était encore l’époque du trou et de l’œuf de pâques (une référence aux bandages qui lui enserraient le visage NDLR). De la même façon que Chloé Bertolus (sa chirurgienne, NDLR) essayait de réduire la plaie avant la greffe, moi je m’acharnais à cautériser ce trou, à me reconstituer un visage mental.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte