81e Congrès de l’American Academy of Orthopaedic Surgeons

Le traitement de la nécrose de la tête fémorale continue de faire débat  Abonné

Publié le 17/03/2014
1395767152506517_IMG_125276_HR.jpg

1395767152506517_IMG_125276_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

L’éclairage épidémiologique situe rapidement la problématique : l’ostéonécrose de la tête fémorale représente entre 5 et 20 % des prothèses totales de hanches posées et la population touchée , est âgée en moyenne de 36 ans. Elle est souvent bilatérale, une petite proportion de patients reste stable, les autres s’aggravent. Le diagnostic se résume à une douleur inguinale, une boiterie et des facteurs de risque. Ces derniers sont soit identifiées : traumatisme, usage de corticoïdes, alcool, drépanocytose... soit font l’objet de recherches originales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte