Le point de vue du Pr Jean Le Camus

Le rugby de haut niveau : plus ça va, moins ça va !  Abonné

Publié le 31/01/2019
le camus

le camus
Crédit photo : DR

En septembre 2016 (QDM n° 9517), j'avais attiré l'attention sur le risque de commotion cérébrale couru par les rugbymen professionnels, pour l'essentiel ceux du « TOP 14 » et ceux de la « PRO D2 ». Depuis cette époque, on relève des indices d'aggravation.

Augmentation des accidents

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte