Un risque de lymphome grave mais rare

L'ANSM ne recommande pas l'explantation préventive des implants mammaires texturés  Abonné

Par
Publié le 27/12/2019

La texturation de certains implants mammaires est un facteur de risque de lymphomes anaplasiques à grandes cellules. L'Agence du médicament (ANSM) a émis un avis en avril sur la place des implants texturés en chirurgie esthétique et reconstructrice.

L'Agence recommande ainsi d'utiliser de préférence des implants lisses

L'Agence recommande ainsi d'utiliser de préférence des implants lisses
Crédit photo : Phanie

En avril, l'Agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé retirer du marché certains implants macrotexturés (de texture équivalente à l'enveloppe Biocell d'Allergan) et à surface recouverte de polyuréthane, dont la liste est disponible sur le site.

L'Agence ne recommande pas toutefois leur explantation préventive, « compte tenu de la rareté du risque de survenue de lymphomes anaplasiques à grandes cellules associées aux implants mammaires (LAGC-AIM) », a-t-elle indiqué.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte