Fractures, luxations, douleurs…

La rotule, l’Achille de la prothèse totale de genou

Par Pr Charles Msika, membre de la Sofcot
Publié le 12/11/2018
- Mis à jour le 15/07/2019
rotule fig 1

rotule fig 1
Crédit photo : DR

rotule fig 4

rotule fig 4
Crédit photo : DR

rotule fig 2

rotule fig 2
Crédit photo : DR

rotule fig 3

rotule fig 3
Crédit photo : DR

Les complications patellaires sont une cause de mauvais résultat des prothèses totales de genou pouvant conduire à des interventions itératives ou à un changement de prothèse. Elles peuvent survenir sur patella native ou après un resurfaçage, c’est-à-dire la pose d’un implant en polyéthylène à la place du cartilage. Il est important de noter que, pour certaines écoles chirurgicales, ce resurfaçage par un médaillon n’est ni indispensable ni impératif.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?