La récupération rapide dite « fast-track »  Abonné

Publié le 05/09/2013

La récupération rapide comporte un éventail de mesures visant à restaurer au plus vite l’autonomie des patients et diminuer le stress lié à l’intervention. La reprise de l’alimentation post-opératoire est facilitée par plusieurs mesures : suppression du jeûne la veille (bouillon-compote) pour un repas léger, abandon de la préparation digestive très irritante, administration de jus d’orange 3 heures avant le bloc pour activer le transit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte