La place de l’IRM dans le plancher pelvien  Abonné

Publié le 16/05/2013

À l’heure actuelle, il n’y a pas de consensus définitif sur l’intérêt de l’IRM en cas d’insuffisance du plancher pelvien. L’examen clinique permet dans la majorité des cas d’en faire le diagnostic. L’IRM n’a d’utilité que dans les cas difficiles, là où auparavant le seul examen possible était le colpocystogramme. Près de 30 % des patientes opérées d’un prolapsus vont récidiver et c’est souvent dans ces cas qu’il faudra le prescrire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte