Ruptures du ligament croisé antérieur

Des reconstructions toujours plus exigeantes  Abonné

Publié le 12/11/2012
1357228535381602_IMG_91862_HR.jpg

1357228535381602_IMG_91862_HR.jpg

1357228534381601_IMG_91861_HR.jpg

1357228534381601_IMG_91861_HR.jpg

1357228535381603_IMG_91863_HR.jpg

1357228535381603_IMG_91863_HR.jpg

1357228533381599_IMG_91860_HR.jpg

1357228533381599_IMG_91860_HR.jpg

SI L’ANATOMIE du ligament croisé antérieur (LCA) du genou est apprise dès les premières années d’études de médecine, il faut reconnaître que la mémorisation de ses caractéristiques demeure relativement superficielle. Il s’agit effectivement d’un ligament appelé alternativement antéroexterne, dont l’attache tibiale se trouve sur la moitié antérieure de l’épiphyse du même nom.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte