À froid ou en urgence : deux situations très différentes

Ce qu’il faut savoir avant une angioplastie coronaire  Abonné

Publié le 15/03/2011
1300155143235660_IMG_56225_HR.jpg

1300155143235660_IMG_56225_HR.jpg
Crédit photo : S. toubon/« le quotidien »

1300155142235656_IMG_56223_HR.jpg

1300155142235656_IMG_56223_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

Technique de l’angioplastie simple

Cette intervention se fait sous anesthésie locale. L’examen débute par une coronarographie qui fait le bilan des lésions coronaires. La sonde montée sur guide métallique est introduite depuis une artère périphérique (radiale ou fémorale) jusque dans l’artère coronaire sténosée. Les coronaires sont visualisées par injection d’un produit de contraste radio-opaque, permettant de localiser avec précision le lieu de l’intervention.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte