Actualités de santé publique en cardiologie

Valvulopathies médicamenteuses, ulcérations sous nicorandil  Abonné

Publié le 19/06/2014
1403142197529128_IMG_131521_HR.jpg

1403142197529128_IMG_131521_HR.jpg

L’éradication programmée des valvulopathies médicamenteuses

On sait depuis de nombreuses années que certains médicaments peuvent donner des valvulopathies médicamenteuses. Ce qu’a révélé l’affaire du Médiator, c’est leur gravité potentielle et leur sous-estimation par le cardiologue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte