Vorapaxar

Une nouvelle classe d’antiagrégants plaquettaires  Abonné

Publié le 18/12/2014

Le vorapaxar (Zontivity), premier antagoniste des récepteurs plaquettaires de la thrombine (PAR-1), a obtenu une AMM aux Etats-Unis. Il est indiqué en prévention secondaire après infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral d’origine ischémique. Son mécanisme d’action est différent de celui de l’aspirine et des inhibiteurs du récepteur plaquettaire P2Y12 (clopidogrel, ticagrelor, prasugrel). Le vorapaxar inhibe en effet l’agrégation induite par le peptide agoniste du récepteur de la thrombine mais pas l’agrégation induite par l’ADP, l’acide arachidonique ou le collagène.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte