Une bonne suée lors du sport protège de l’AVC

Publié le 19/07/2013

La pratique régulière d’un sport diminue le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). C’est ce qui ressort d’une étude menée chez plus de 27 000 sujets américains âgés d’au moins 45 ans et suivis en moyenne pendant 5,7 ans. Les sujets inactifs avaient un risque d’AVC ou d’accident ischémique transitoire augmenté de 20 % par rapport aux sujets pratiquant un sport de façon modérée à intense (suffisant pour transpirer) au moins 4 fois par semaine. L’association entre exercice physique et sport n’était retrouvée que chez les hommes. Toute la difficulté est de définir le niveau d’intensité sportive suffisant pour faire baisser le risque d’AVC. Selon l’American Heart Assocation, les sujets sains âgés de 18-65 ans devraient faire au moins 30 minutes d’exercice physique modéré au moins 5 jours par semaine, ou au moins 20 minutes d’exercice intense au moins 3 jours par semaine.

Stroke, publié le 18 juillet 2013

Dr I. D.

Source : lequotidiendumedecin.fr