Mieux traiter les patients non-répondeurs

Un test de réponse à l’aspirine est prédictif du risque d’IDM  Abonné

Publié le 04/07/2013

« LE CONCEPT de résistance à l’aspirine a été identifié parmi une population de patients qui avaient des accidents cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux (AVC), explique le Dr Ginsburg. Tous les patients reçoivent la même dose, mais peut-être certains ont-ils besoin d’une dose plus importante, à moins qu’ils n’aient besoin d’un traitement tout à fait différent ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte