Traitement de l’insuffisance cardiaque

Un léger bénéfice des acides gras oméga 3

Publié le 26/02/2009
- Mis à jour le 26/02/2009

COMME L’A RAPPELÉ le Pr Jean-Marc Davy (Montpellier), d’après les résultats de l’essai GISSI-prevenzione, l’administration quotidienne d’une faible dose d’AGPI oméga-3 chez des patients en post-infarctus (moins de trois mois) réduit de 21 % le taux de mortalité toute cause, de 50 % le risque de mort subite, de près de 40 % le risque d’infarctus fatals et de 35 % le risque de décès d’origine cardio-vasculaire. Une analyse post hoc des causes de décès montre que les AGPI n-3 sont surtout efficaces pour prévenir les morts subites d’origine cardiaque.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?