Actualité dans la prise en charge des arrêts cardiaques

Un constat amer  Abonné

Publié le 18/06/2015

Le pronostic de l’arrêt cardiaque extrahospitalier demeure catastrophique (survie inférieure à 5 %) ; toute évolution potentielle a donc un intérêt majeur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte