Revascularisation dans l’artériopathie oblitérante

Un bénéfice limité dans le temps  Abonné

Publié le 12/12/2013

L’ÉTUDE HOLLANDAISE ERASE a inclus 212 patients présentant une claudication intermittente symptomatique liée à une sténose significative aorto-iliaque ou fémoropoplitée, dilatable, non prétraités. Ils ont été randomisés et la moitié stentés. Tous ont bénéficié de sessions de réadaptation physique supervisée (1 heure, 2 à 3 fois par semaine pendant 3 mois, 1 fois toutes les 2 semaines pendant 3 à 6 mois puis 1 fois par mois).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte