TVP et cancer   Abonné

Publié le 20/06/2013

Le cancer est un facteur déclenchant majeur mais souvent persistant. Le traitement anticoagulant sera donc poursuivi tant que le cancer persiste. Et les AVK étant moins efficaces que les HBPM chez le cancéreux, on ne peut pas faire de relais par voie orale, ni par AVK, ni par rivaroxaban (absence de données). En France, seules la nadroparine (Fragmine) et la tinzaparine (Innohep) sont recommandées dans cette indication.

 P.-S.

Source : Bilan spécialistes