Une stratégie cardiaque invasive montre son intérêt

Steinert : prévenir les morts subites  Abonné

Publié le 02/04/2012

PLUS D’UN TIERS des patients atteints de maladie de Steinert décède de mort subite. Comment les éviter ? Une équipe française (Karim Wahbi, Denis Duboc et son équipe ; AP-HP, INSERM, Universités Paris Diderot, Pierre et Marie Curie et Paris descartes) vient d’apporter la preuve du bénéfice sur la mortalité d’une stratégie invasive (SI) en cas de troubles majeurs de la conduction à l’ECG. Elle consiste à réaliser un enregistrement électrophysiologique systématique et pose prophylactique d’un stimulateur cardiaque si l’intervalle HV est supérieur à 70 msec.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte